• jgtylleman

Conflit en Ukraine – la Province du BW peut-elle agir ?


La guerre a fait son triste retour en Europe, à 2000 kms de Bruxelles ... Mais que cette distance signifie-t-elle dans un monde globalisé comme le notre ? A titre de comparaison, l'on met en avion 2h50 pour relier Bruxelles à Kiev ... Soit la même durée que pour rejoindre Wavre à Arlon en train !


Face au drame humain vécu par le peuple ukrainien, nous ne pouvons décemment rester les bras croisés ! C'est pourquoi Olivier Vanham, Conseil provincial Les Engagés, a décidé d'interroger le Collège provincial du BW le jeudi 31 mars 2022 avec cette question simple : notre Province peut-elle agir ?

 

Monsieur le Président,

Monsieur le Gouverneur,

Mesdames et Messieurs les Députés provinciaux,

Chers Collègues,


Il n’est pas dans mes habitudes d’aborder au sein de cette assemblée l’actualité internationale … Mais lorsque celle-ci dépasse le cadre de ce qui est humainement soutenable, je ne peux en tant qu’engagé en politique me retenir d’aborder ces questions, a fortiori lorsque celle-ci ont un impact jusque dans notre Province.


La crise en Ukraine nous renvoie à de sombres souvenirs. Certes pas les nôtres mais ceux de nos parents et de nos grands-parents, qu’ils nous ont légués avec l’espoir que nous pourrions contribuer à atteindre leur rêve : Plus jamais ça ! La folie de certains aura fait échouer ce rêve, certes pas directement chez nous mais dans un monde globalisé comme le nôtre, qu’est-ce que 2000 kms ?

Aujourd’hui notre pays se mobilise pour accueillir celles et ceux qui fuient cette horreur ! J’étais ainsi tout particulièrement fier d’apprendre que notre province pourrait offrir un refuge à un maximum de 8500 réfugiés ukrainiens, selon les dires du Gouverneur[1]. Avec une moyenne de 20 réfugiés à héberger pour 1000 habitants, les communes du BW ont (et auront) à accueillir ces personnes, ce qu’elles feront avec sérieux j’en suis sûr ! Le Collège a convoqué le 8 mars dernier un Conseil 27+1 pour évoquer cette crise ukrainienne et son impact migratoire puis un autre, le 24 mars, pour y aborder l’accueil des réfugiés. Pourrait-il expliquer au Conseil provincial ce qu’il ressort de cette réunion, l’état de la situation, les perspectives et les actions que la Province compte mener ?


Je ne doute pas de l’émoi suscité par le sort du peuple ukrainien auprès de chacun d’entre nous ici. C’est pourquoi j’ose espérer que la Province du Brabant wallon saura se montrer à la hauteur des attentes, car il en va de notre humanité collective.


Je vous remercie.

[1] Arnaud Huppertz, « 7 000 réfugiés pourraient être accueillis en Brabant wallon », Bruxelles : La DH/Les Sports Belgique, 15/03/2022, https://www.dhnet.be/regions/brabant/7-000-refugies-pourraient-etre-accueillis-en-brabant-wallon-622fabb17b50a639dc1c10ca, 17-03-2022, 17-03-2022.

12 vues0 commentaire