• jgtylleman

QOA : 1.600.000 € de pertes pour l’ISBW: un financement alternatif possible ?

Dernière mise à jour : 6 juin 2021


L’intercommunale sociale du Brabant wallon assure des services extrascolaires et plaines de vacances, d’accueil de la petite enfance et d’aide aux familles et aux aînés. Or, l‘ISBW prévoit de perdre près de 1,6 million € lors des quatre années à venir, notamment parce que ses charges augmentent bien plus vite que ses recettes.


En clair, l’ISBW ne va pas bien !



Cette situation, loin d’être nouvelle, fut renforcée par la période de crise sanitaire connue par la Belgique. Celle-ci n’offrant guère plus de perspectives positives à l’ISBW, le cdH a porté ce sujet devant le parlement de Wallonie via le député sénateur André Antoine (cdH) et devant le Conseil provincial du Brabant wallon, via le groupe provincial cdH. Ce dernier interrogea notamment la Majorité MR-PS sur d’éventuelles sources de financement alternatives et proposant ainsi que les gouvernements wallon et francophone revoient leur niveau de subsidiation afin de les rendre davantage en adéquation avec les services rendu par l’ISBW.


Face à ces inquiétudes légitimes, la réponse du Collège provincial fut (hélas) sans appel : que l’ISBW se débrouille seule ! Reconnaissant qu’effectivement, il serait normal que les Gouvernements wallon et de la Communauté française assument leurs responsabilités et financent les compétences communautaires et régionales assumées par les institutions locales du Brabant wallon (comme l’ISBW), le Président du Collège provincial Mathieu Michel tenait à souligner que l’ISBW a sa personnalité juridique propre et qu’il lui appartient à elle et à elle seule, de mener l’ensemble des démarches utiles tant en ce qui concerne son financement que son hébergement … Une manière détournée pour lui d’évacuer la question, préférant la solution d’une rationalisation des missions sociales accomplies par l’intercommunale, voir une éventuelle augmentation de la participation communale au bon fonctionnement de l’institution.


En termes de soutien à son bras social, on aurait pu attendre mieux du Collège provincial.


(Question posée par Benjamin Goes, le 24 septembre 2020)


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout