• jgtylleman

Gestion des eaux de pluies sur l’E411 – quel rôle entend jouer la Province ?


Suite aux intempéries de 2022, la Région wallonne a promis de réaliser une étude pour retenir les eaux de l’E411, avant que celles-ci ne se déversent sur Wavre.


Où en est-on aujourd'hui ? La Province est-elle partie prenante de cette promesse ? Ne conviendrait-il pas de développer un cadre global, regroupant toutes les études en cours ou à venir au sujet des inondations ? Autant de questions posées par Olivier Vanham, Conseiller provincial Engagé lors du Conseil provincial du 29 septembre 2022.


 

Monsieur le Président,

Monsieur le Gouverneur,

Mesdames et Messieurs les Députés provinciaux,

Chers Collèges,


À l’heure du changement climatique, les saisons se suivent et ne se ressemblent pas dans notre pays. Ainsi, si les Communes du Brabant wallon ont toutes pu profiter d’un été particulièrement ensoleillé et, il est vrai, très sec en 2022, cette dernière période estivale nous ferait presque oublier qu’il y a un an, à pareille époque, notre territoire était touché par des pluies diluviennes, provoquant au passage de graves inondations un peu partout dans notre Province et au-delà.


La ville de Wavre a ainsi été particulièrement touchée par ce phénomène. C’est d’ailleurs dans ce contexte que les autorités wavriennes ont demandé à la Région wallonne, par l’intermédiaire de la Sofico, de lancer un projet afin de collecter les eaux pluviales de l’E411 et les canaliser vers des zones de rétention ou d’infiltration et empêcher le ruissellement direct dans la Dyle[1].


Un appel que semble avoir entendu par la Région puisqu’elle compte lancer prochainement « une étude hydrologique qui permettra la détermination des mesures à retenir, incluant probablement un ou plusieurs bassins d'orage, et qui définira le dimensionnement adéquat de ceux-ci », pour reprendre les termes du Ministre Henry[2]. Une belle idée mais qui, pour le moment, ne s’accompagne d’aucun horizon concret quant à la réalisation de ces ouvrages.

La Province dispose-t-elle de davantage d’informations quant à la réalisation de cette étude ? En outre, la Province a-t-elle été sollicitée pour la réalisation de ces bassins d’orage (à l’image de ce qu’il se fait avec le projet « Cyclostrade de la vallée de la Dyle ») ? Enfin, il me revient que plusieurs autres études sont également en cours (l’accord-cadre provincial prévoyant la construction d’ouvrages de lutte contre les inondations et l’étude de faisabilité de neuf sites potentiels de zones d’immersion temporaire menée par la Commune de Wavre notamment). Ne serait-il pas opportun que la Province encourage une coordination des différents opérateurs, le tout dans un cadre cohérent ?


Je vous remercie.

[1] Alain Huppertz, « Inondations : la Région wallonne promet une étude pour retenir les eaux de l’E411 avant qu'elles se déversent sur Wavre », Bruxelles : la DH/Les Sports, 20/09/2022, https://www.dhnet.be/regions/brabant/2022/09/20/inondations-la-region-wallonne-promet-une-etude-pour-retenir-les-eaux-de-le411-avant-quelles-se-deversent-sur-wavre-KUDJEEMAH5HRHOY3O3TO3C62MI/, 28-09-2022, 28-09-2022. [2] Idem.

4 vues0 commentaire