• jgtylleman

Le difficile accès aux endroits de camps dans le BW.


A l'approche des vacances d'été, il n'est pas toujours facile pour les animateurs de mouvements de jeunesses (Patro, scouts, pionniers, etc.) de trouver un endroit de camps, et la réforme des rythmes scolaires ne va rien arranger puisque ces camps devront se faire sur un mois et demi de temps, au lieu de 2 mois ...


Dans le Brabant wallon, le manque d'endroits de camps disponibles est criant ! Dans ce contexte, le Conseiller provincial Olivier Vanham a interrogé la majorité provinciale : le Collège ne pourrait-il pas se mobiliser pour augmenter l’offre en matière d’endroits de camps au sein de notre Province ?


 

Monsieur le Président,

Monsieur le Gouverneur,

Mesdames et Messieurs les Députés provinciaux,

Chers Collègues,


Pour de nombreux jeunes baladins, nutons, louveteaux et louvettes, scouts et guides, pionniers, animés du Patro et j’en passe, les vacances d’été riment avec la période du « Grand camp » …


Or, dans le secteur de la jeunesse, un des impacts les plus importants de la réforme des rythmes scolaires est celui de la pression sur les endroits de séjours. En effet, le raccourcissement des vacances d’été va accentuer la pression sur les endroits disponibles car les séjours devront être organisés sur une période plus courte. De plus, l’impact sera plus important lors de la première année de la mise en œuvre de la réforme car les vacances scolaires commenceront le samedi 8 juillet 2023.


Les mouvements de jeunesse risquent donc de faire face à une pénurie d’endroits de camps pour l’été 2023, raison pour laquelle le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a récemment décidé de mobiliser 1,25 million d’euros afin de rénover et mettre en conformité les infrastructures pouvant accueillir des mouvements de jeunesse durant l’été[1].


Selon « Atouts camps » qui est l’Asbl active dans la labélisation des endroits de camps en Wallonie, la grosse majorité des endroits de camp se situent en province de Namur, Liège et Luxembourg. Celle-ci relève par contre qu’il y a très peu d’offre en Brabant wallon et dans le Hainaut. Selon cette asbl, je la cite et je partage son avis : « Il faut ouvrir les gens sur l’attrait de ces régions, qui sont aussi agréables que les autres. »[2].


Dans ce contexte, je souhaiterais savoir si le Collège provincial est prêt à se mobiliser pour augmenter l’offre en matière d’endroits de camps au sein de notre Province. Une manière d’être partie prenante de la solution face à cette pénurie annoncée mais aussi valoriser les qualités et l’attrait de notre belle province.


Je vous remercie.

[1] A.S, « Trouver des endroits de camps dans le Brabant wallon et le Hainaut », Bouges : L’Avenir, 23-06-2022, https://www.lavenir.net/actu/2022/06/23/trouver-des-endroits-de-camps-dans-le-brabant-wallon-et-le-hainaut-VFKZOYP3I5GODPSZYUZKWYTDFQ/, 28-06-2022, 28-06-2022. [2] Idem.



22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout