• jgtylleman

Le projet « Forêts de Brabant » non retenu : et maintenant, que fait-on ?

Dernière mise à jour : 19 mai


Il n'y aura finalement pas de parc national en Brabant wallon, le projet des "Forêts du Brabant" n'ayant pas été retenu par le gouvernement wallon pour l'octroi d'une subvention pour concevoir un plan directeur et opérationnel dans le cadre de l’appel à projets Parc National.


Le groupe cdH à la Province du Brabant wallon regrette ce dénouement pour le projet des "Forêts du Brabant", pourtant porteur de sens pour la biodiversité de notre territoire et que nous avions soutenu ! Mais tout espoir est-il perdu ? C'est pour le savoir que j'ai interrogé le Collège provincial le 27 janvier 2022.


 

Monsieur le Président,

Monsieur le Gouverneur,

Mesdames et Messieurs les Députés provinciaux,

Chers Collègues.


Tout d’abord, je tiens au nom du groupe cdH à vous souhaiter à toutes et tous une bonne année 2022 ! J’espère sincèrement que celle-ci sera l’occasion pour nous tous de poursuivre notre travail démocratique avec sérieux et toujours dans l’optique de trouver, ensemble, des solutions pour avancer vers une société du « mieux » et non vers une société du « plus ».

J’aimerais revenir sur un sujet ayant attiré mon attention au lendemain du dernier Conseil provincial : la décision du Gouvernement wallon du 16 décembre 2021 de ne pas valider le projet des Forêts du Brabant, défendu par notre Province et qui ne recevra donc aucune subvention dans le cadre de l’appel à projet « Parc national »[1].


Le groupe cdH regrette ce dénouement ! Nous nous étions d’ailleurs prononcés en faveur de ce projet qui aurait dû, à tout le moindre, contribuer au renforcement du maillage écologique de notre territoire (projet que nous avons également salué à maintes reprises et que nous continuons de soutenir). Mais ce qui est fait est fait et il faut aujourd’hui repartir de l’avant pour faire de cet échec une opportunité !


C’est dans ce contexte que je souhaite interroger le Collège sur les suites de cette affaire : cité dans l’article de l’Avenir, le responsable provincial du service environnement et développement territorial (Monsieur Pierre Francis) expliquait que nos partenaires du Brabant flamand ont rentré une candidature auprès de la Région flamande[2]. Qu’en est-il aujourd’hui ? De même, existe-t-il encore une possibilité pour notre Province de faire valoir son projet ?


Je vous remercie.

[1] Arnaud Huppertz, Sarkis Geerts, « Les forêts de Brabant ne sont pas retenues », Bouges : L’Avenir, 17-12-2021, https://www.lavenir.net/cnt/dmf20211216_01646791/les-forets-de-brabant-ne-sont-pas-retenues, 13-01-2021, 13-01-2021. [2] Idem.


 

Monsieur Marc Bastin : (MR)

Monsieur le Président, Monsieur le Gouverneur, Chers Collègues, Monsieur le Conseiller. En préambule, une excellente année à toutes également, et tout-à-fait d’accord avec vous quant à une société du mieux et non une société du plus, c’est évident. Monsieur le Conseiller, cher Benjamin, je vous remercie pour votre question d’actualité et je me réjouis de voir que les actions de la Province en matière de biodiversité rencontrent toujours un grand succès. Le Gouvernement wallon n’a effectivement pas retenu le projet « Forêt du Brabant » pour la deuxième phase de sélection de l’appel à projets « Parc national de Wallonie » et nous le regrettons. De nombreux efforts et un travail important de coordination et de rédaction avaient été menés par notre administration dans un délai excessivement court, vous vous en souvenez. Je tenais à le souligner et à remercier une fois encore le service, mais également les communes et les associations qui se sont investies dans le projet. C’est essentiellement le critère qui imposait l’accord de 60% des propriétaires qui nous a exclu de la procédure. Ce critère était difficilement atteignable en Brabant wallon dans les délais de l’appel à projet. Il faut noter que les autres candidatures concernaient essentiellement des territoires communaux ou régionaux là où, en Brabant wallon, la plus grosse proportion du territoire du parc national est privée. Ce risque était connu même si, en cours d’élaboration du dossier, le SPW nous avait invité à déposer le projet malgré tout.

Pour votre complète information, la candidature du Brabant flamand à l’appel à projets « Parc national » a bien été retenu par la Région flamande. Celle-ci n’exigeait pas, à la différence de la Wallonie, l’accord des propriétaires. Pour autant le processus côté flamand est similaire à celui de la Région wallonne : le Brabant flamand va donc recevoir une subvention pour réaliser un schéma directeur et un plan opérationnel. Il va d’ailleurs lancer prochainement un marché public. Vous imaginez dès lors également leur déception de voir que le projet côté wallon n’a pas été retenu. A ce stade le Collège provincial n’a pas encore pris position sur la suite à donner à ce dossier et une analyse est en cours au niveau de l’administration. Il était important d’attendre la position de la Région flamande pour évaluer la suite à donner à ce projet. Une concertation va également avoir lieu avec l’ensemble des partenaires du projet. Nous ne baissons évidemment pas les bras pour autant et nous continuons à travailler à l’extension du maillage écologique en Brabant wallon qui est un projet excessivement important pour nous. J’espère avoir ainsi répondu à votre question et vous remercie de votre attention.


Monsieur Benjamin Goes : (CDH)

Merci beaucoup, Monsieur le Député provincial, pour cette réponse. On peut se réjouir, d’une part, qu’effectivement, du côté flamand, la candidature a été reçue. Maintenant en termes de propositions, peut-être que l’on pourrait sonder aussi les intentions du Gouvernement wallon pour voir si l’appel à projets par rapport aux parc nationaux va probablement être réintroduit ou représenté, peut-être dans un an ou deux, pas immédiatement mais peut-être qu’il va y avoir un nouvel appel et peut être pourrait-on quand même s’inscrire dans quelque chose de global et préparé, d’anticiper ce prochain appel à projet en travaillant déjà avec le côté flamand pour garder une stratégie globale avec eux, même si on n’a pas tout de suite de soutien financier de la Région wallonne. Maintenant, si on sait que la porte est de toute façon close au niveau du Gouvernement wallon et qu’il n’y aura pas d’appel à projets futur, évidemment cela change la donne mais c’est peut-être une piste intermédiaire de travail ?


Monsieur Marc Bastin : (MR)

Monsieur le Président, si je peux me permettre rapidement une réponse ? Oui, vous avez tout à fait raison : on s’inscrit parfaitement dans cette logique de représenter un projet, probablement l’année prochaine, et que le travail, qui ne remplacera évidemment pas le travail de parc national, notre travail de maillage – à un autre niveau puisque le projet de parc national visait à la fois la biodiversité mais également le tourisme avec les cheminements piétons, cyclables, etc., cet aspect-là des choses, même si on le développe énormément en Brabant Wallon mais hors lieux forestiers et de manière générale « trame bleue/trame verte » - il est évident que notre travail au niveau du maillage va avoir une incidence sur notre dépôt futur, mais pour envisager un travail « parc national » de cette envergure, il nous faut des subventions régionales tant pour l’élaboration du schéma directeur que pour la subsidiation au niveau de la réalisation du projet. Donc, qu’on ne se méprenne pas : évidemment on va continuer à collaborer avec les communes pour la densification du maillage, comme on l’a prévu, qui va préparer le dépôt d’un projet, mais bien entendu cette densification de maillage ne pourra pas se substituer, je dirais, à ce projet énorme et qu’on aurait aimé mener en collaboration avec le Brabant flamand qu’est le parc national.

11 vues0 commentaire