top of page
  • jgtylleman

Ouverture d’une nouvelle option en arts graphiques dès la prochaine année scolaire à l’ITP de CSE.

Dernière mise à jour : 6 nov. 2023


Nouveau à l'Institut Technique Provincial (ITP) de Court-Saint-Etienne : dès la rentrée scolaire 2023-2024, une toute nouvelle option en arts graphiques sera proposée aux élèves, en complément d'autres options déjà centrées dans ce domaine (les humanités artistiques, une option en audiovisuel et une dernière en arts plastiques).


S'il s'agit assurément d'une bonne nouvelle, la Province s'est-elle assurée qu'une demande suffisante justifie l'ouverture de cette option ? Une promotion suffisante est-elle prévue auprès des élèves et de leurs parents ? Et quid du matériel : celui-ci sera-t-il fourni par l'école ou à charge des familles ?


Autant de questions posées par Olivier Vanham, Conseiller provincial Engagé en séance du Conseil provincial du 25 mai 2023.

 

Monsieur le Président,

Monsieur le Gouverneur,

Mesdames et Messieurs les Députés provinciaux,

Chers Collègues.


Même s’il reste encore sept semaines avant le début des vacances d’été, la fin de l’année scolaire commence doucement à approcher et, avec elle, les nouvelles concernant la future rentrée des classes, version 2023-2024. Une rentrée qui amènera, comme chaque année, son lot de nouveautés et ce notamment à l’ITP de Court-Saint-Etienne, où une nouvelle option en arts graphiques viendra compléter une offre déjà très bien fournie en la matière avec trois options déjà proposées : les humanités artistiques, une option en audiovisuel et une dernière en arts plastiques.


Les arts graphiques étant tout à fait complémentaires avec les options préexistantes, ce choix d’ouvrir cette nouvelle branche d’étude nous paraît tout à fait pertinent … à condition que celle-ci puisse bien ouvrir l’année prochaine ! Rappelons en effet que ce n’est pas la première fois qu’une telle annonce est faite à pareille époque de l’année sans que le succès ne soit forcément au rendez-vous (je pense notamment à l’option sport-étude en cyclisme, annoncée en grande pompe mais finalement abandonnée, faute d’inscrits). Même si d’autres options annoncées ont bien mieux fonctionné (comme les sciences spatiales), avouez qu’il serait dommage qu’une telle nouvelle soit finalement suivie d’une belle déception quelques mois plus tard avec une non-ouverture, pour une quelconque raison.


Je souhaiterais donc en savoir plus sur cette nouvelle option proposée et sur les moyens déployés pour la faire fonctionner : avez-vous d’ores-et-déjà commencé à informer, via tous les canaux possibles, les élèves et leurs parents de cette nouvelle option à venir ? Dans une interview, le Directeur de l’ITP explique qu’il y a « une demande générale vers les outils numériques » à l’heure actuelle. C’est probablement vrai mais cette affirmation se base-t-elle sur une étude concrète et chiffrée, permettant l’ouverture d’une telle option en toute connaissance de cause ? Enfin, les arts graphiques nécessitant un matériel très spécifique, pouvez-vous me confirmer que les élèves auront à leur disposition tout le nécessaire (ordinateurs, tablettes graphiques, etc.) pour assurer leur apprentissage ? Celui-ci sera-t-il à charge de la Province ou avez-vous conclu un partenariat avec un acteur actif dans le milieu et s’engageant à fournir cet équipement ?


Je vous remercie.

 

Réponse Isabelle Evrard (PS) :


Bonjour à tous, Monsieur le Président du Conseil, Mesdames et Messieurs les Conseillers provinciaux, Chers Collègues. Merci pour votre question qui m’offre l’occasion de mettre à nouveau en lumière le dynamisme que règne dans nos écoles et, plus particulièrement, au sein de l’ITP de Court-Saint-Etienne.


Vous n’êtes pas sans savoir que depuis plusieurs années, l’ITP développe à côté de ses piliers professionnalisants, un enseignement plus artistique et d’un niveau de technique de transition. Comme vous le soulignez, l’ITP compte actuellement trois formations à caractère artistique : les arts plastiques en technique de qualification, l’audiovisuel et les humanités artistiques axées sur les « arts du vivant », donc plutôt le théâtre, la danse, la musique, en technique de transition. Vous n’êtes pas sans savoir également que l’arrivée du « parcours enseignement qualifiant », le PEQ, pourrait avoir des conséquences sur certaines de nos écoles et plus particulièrement celles tournées vers l’enseignement qualifiant et professionnel.


C’est pourquoi les enseignants de l’ITP, en assemblée générale, ont souhaité avec l’accord du Collège provincial, développer un enseignement de transition complémentaire et programmer l’ouverture d’une option arts graphiques forte de son excellente réputation déjà acquise dans le secteur artistique et technologique. Comme vous le signalez également, il serait regrettable que, par manque d’intérêt et d’élèves, nous soyons obligés de ne pas ouvrir l’option à la rentrée scolaire prochaine. C’est pourquoi notre administration de l’Enseignement investit pleinement dans la promotion de cette option : bien évidemment, une campagne sur les réseaux sociaux de l’école et sur la page d’Enseignement BW a été planifiée – que ce soit, donc, sur Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat, LinkedIn… tout ce qui peut exister, je pense, ainsi que sur les sites Internet de l’école et du Brabant wallon.


Des affiches ont également été imprimées et distribuées par les écoles et les écrans LED de la DA2 diffusent régulièrement le support visuel de l’option. De plus, une information a été donnée aux élèves de l’école concernant l’ouverture de cette nouvelle option. Je pense donc que pas mal de moyens ont été mis en oeuvre pour promouvoir un maximum cette option. Pas mal de moyens aussi ont été mis en oeuvre pour équiper nos classes : ils sont à la hauteur de ce que peut attendre tout élève s’inscrivant dans cette nouvelle option et en parfaite adéquation avec le matériel présent dans le secteur privé.


Nous sommes bien évidemment attentifs à fournir à nos élèves un enseignement de qualité et à offrir à nos professeurs les meilleurs outils possibles pour enseigner. Actuellement, les différentes options artistiques de l’école sont déjà équipées d’IMac, de tablettes graphiques, de tablettes digitales et des meilleurs logiciels utilisés dans le secteur. Tous nos élèves des secteurs artistiques ainsi que les professeurs, disposent d’un accès Cloud à ces programmes et les coûts sont entièrement pris en charge par le pouvoir organisateur, à savoir évidemment, la Province du Brabant wallon.


Nous pourrons ainsi encore mieux rentabiliser l’équipement de pointe déjà présent dans les écoles. Cela ne nous empêche évidemment pas de rechercher en permanence des sources alternatives de financement, quand c’est possible, selon les appels à projets, auprès de la fondation Roi Baudouin ou encore l’école numérique. L’école possède également des imprimantes 3D, une imprimant plotter (pour l’impression sur vinyle), une imprimante par sublimation, sans parler de tout le matériel déjà utilisé par l’option audiovisuel qui pourra, ponctuellement, être partagée avec la nouvelle option art graphique, que ce soient les appareils photos, les caméras numériques, les drones, les studios, etc. Enfin, l’équipe pédagogique de l’école, avec l’aide du pôle pédagogique de la DA2, est en recherche permanente de collaboration pédagogie avec le secteur privé et les sociétés brabançonnes wallonnes, et plus largement de Wallonie, afin de renforcer la formation des élèves mais également des enseignants. Dans ce cadre, des contacts sont pris avec des sociétés d’animations graphiques, de créations audiovisuelles, de studios de conception sans oublier Technofutur TIC et Digital Wallonia.


Notre enseignement s’inscrit dans un enseignement qu’on veut de pointe, innovant, ancré dans son temps et qui veut outiller le mieux possible ses élèves aux métiers d’avenir et à leur métier-passion. Nous y travaillons chaque jour, de concert avec notre Direction d’administration de l’Enseignement, à l’écoute de nos directions, de nos enseignants, pour le bien-être de nos élèves.


Je vous remercie.





9 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page