• jgtylleman

Quel avenir pour le Musée de l’eau et de la fontaine au Bois des Rêves ?

Dernière mise à jour : 29 août


Ce jeudi 28 avril 2022, j'ai l'opportunité d'interroger le Collège provincial au sujet du futur du Musée de l'eau et de la Fontaine, présent au domaine provincial du Bois des Rêves mais à l'étroit dans ses locaux actuels.


Retrouvez le contenu de mon intervention ci-dessous.

 

Monsieur le Président,

Monsieur le Gouverneur,

Mesdames et Messieurs les Députés provinciaux,

Chers Collègues.


« Quel avenir pour le Musée de l’Eau et de la Fontaine ?[1] » C’est par cette question sans détour qu’un article de presse a récemment capté mon attention, me faisant m’interroger sur la situation de ce bel acteur culturel de notre Province.


Pour faire simple : après avoir déménagé en 2017 sur le site du domaine provincial du Bois des Rêves, le Musée de l’eau et de la fontaine s’est concentré sur l’organisation d’animations scolaires et familiales, en attendant de disposer à nouveau d’un lieu pour présenter sa collection permanente, composée de quelque 600 pièces[2] ! Si l’avenir devait initialement promettre au Musée un espace suffisamment grand pour exposer l’ensemble de ses œuvres, il n'en sera finalement rien, pour des raisons budgétaires liées au financement de la zone de secours, financement à propos duquel le Collège connaît notre opinion.


Il faut reconnaître cependant que le Collège, devant revoir ses ambitions à la baisse et assumant ses choix budgétaires, a veillé à assurer au Musée les meilleures perspectives possibles. Je pense ici à la mise à disposition d’un espace d’exposition et d‘accueil de 30 m², d’un nouveau lieu de stockage ainsi qu’à l’octroi d’une mission d’opérateur pour le tourisme scolaire et les classes vertes qu’il compte développer au Bois des Rêves.


Il reste cependant dommageable que cette collection ne soit plus exposée que de manière très partielle. N’y a-t-il aucune piste envisageable, même à moyen ou long terme ?

Je vous remercie.

[1] Quentin COLETTE, « Le Musée de l’Eau et de la Fontaine se cherche une nouvelle voie au Bois des Rêves à Ottignies-Louvain-la-Neuve », Bouge : L’Avenir.be, 13-04-2022, https://www.lavenir.net/regions/brabantwallon/ottignies-louvain-la-neuve/2022/04/13/le-musee-de-leau-et-de-la-fontaine-se-cherche-une-nouvelle-voie-au-bois-des-reves-a-ottignies-louvain-la-neuve-P7BQZSONN5A7LCKKLXMDME6MEI/, 13-04-2022, 13-04-2022. [2] Idem.

 

Réponse :

Madame Isabelle Evrard : (PS)

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers provinciaux, Chers Collègues, Cher Benjamin. Je te remercie pour ta question qui me permet d’évoquer effectivement le Musée de l’Eau et de la Fontaine, un partenaire culturel et pédagogique important pour le Brabant wallon en général et pour le Bois des Rêves en particulier. Pour rappel, et tu l’as évoqué, c’est en 2016 que l’asbl Musée de l’Eau et de la Fontaine sollicite la Province du Brabant wallon afin d’envisager sa relocalisation. En effet, le musée se voit contraint de quitter les lieux qu’il occupait à Genval et c’est sa survie même qui est alors en jeu. Convaincu de la pertinence de son action pour le territoire et convaincu, surtout, de la plus-value notamment pédagogique et touristique qu’il peut apporter à un domaine provincial alors en pleine mutation, le Collège provincial va « se mouiller » et proposer, en 2017, d’accueillir le Musée de l’Eau et de la Fontaine au sein du Bois des Rêves. Depuis, la collaboration a évolué et il faut reconnaître qu’elle a plutôt bien évolué. D’une simple mise à disposition de locaux, le Musée de l’Eau et de la Fontaine est devenu au fil du temps un partenaire pleinement associé et intégré à la dynamique touristique, pédagogique et culturelle du domaine. Ce sont près de 6000 personnes, essentiellement des groupes scolaires, qui fréquentent annuellement le Musée de l’Eau et de la Fontaine – et donc par la même occasion le Bois des Rêves – au travers notamment d’un programme d’animations didactiques, originales et variées. Le Bois des Rêves accueillera, par exemple, l’exposition « Cover up » du 14 mai à fin septembre, dédiée spécialement au Street Art. Outre un subside de 40.500 €, couvrant notamment l’engagement d’un animateur pédagogique à mi-temps, le Brabant wallon octroie une subvention en nature de 65.300 € représentant pas moins de 130 m² de locaux, mis à disposition au Bois des Rêves, ainsi qu’un espace de plus de 100 m² à l’IPAM de Nivelles, où sont stockées leurs collections. La question de l’espace d’exposition est, évidemment, un élément important et, comme tu le sais, a requis toute notre attention puisqu’en fin d’année dernière, nous avons proposé de voter la mise à disposition d’un espace supplémentaire de 41 m², celui-ci devant permettre au Musée de l’Eau et de la Fontaine de présenter sa collection de manière permanente et d’accueillir à nouveau du public, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent puisque le public ne pouvait plus être accueilli. Ce local vient compléter les autres salles et offre ainsi un espace cohérent au musée qui occupe désormais l’entièreté du premier étage du bâtiment d’accueil du Bois des Rêves. Quant au Clos des Fontaines, l’espace d’exposition extérieur, il était jusqu’il y a peu situé au bord du Ry Angon, de l’autre côté, à proximité de la brasserie. Inondé par le barrage dû aux castors et situé sur l’emplacement actuel de la nouvelle plaine de jeux qui sort de terre tout doucement, il sera déplacé et réaménagé à proximité immédiate des salles mises à disposition du musée. Les travaux de terrassement sont en cours par les équipes du Bois des Rêves pour aménager un lieu de qualité pour accueillir les pièces de collection. Une signalétique sera placée et une entrée indépendante sera alors clairement identifiée par le Musée de l’Eau et de la Fontaine pour ses visiteurs. Enfin, l’espace de stockage qui est actuellement à l’IPAM ne répondant plus aux normes nécessaires à la préservation optimale des collections, un espace de 100 m² est envisagé au sein d’un autre bâtiment provincial. Le nouveau contrat de gestion formalisera ce changement d’occupation et sera soumis prochainement au Conseil provincial. Le déménagement est envisagé pour le mois de septembre prochain. De cette manière, nous entendons permettre à l’asbl de réintroduire, si elle le souhaite, une demande de reconnaissance muséale auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles et d’opérateur touristique auprès de la Région wallonne pour obtenir des sources de financement complémentaires étant donné qu’elle propose une nouvelle exposition. Comme tu peux le constater, cher Benjamin, le Musée de l’Eau et de la Fontaine est un partenaire soutenu et respecté pour lequel nous mettons tout en oeuvre afin de lui assurer un avenir le plus serein et pérenne possible. Je vous remercie.

14 vues0 commentaire