• jgtylleman

Subsides rabotés pour la Haute école Lucia De Brouckère

Dernière mise à jour : 8 juin


Nouvelle tuile pour la HELDB : faute d'avoir utilisé tous ses subsides budgétés en 2021, les aides financières pour 2022 se voient tout simplement rabotées !


Bien que légal, cette procédure (très rare) ne tient pas compte du contexte de l'année 2021 : en plein Covid, les voyages scolaires furent forcément annulés ! Comment, dès lors, utiliser effectivement l'argent octroyé ?


Bref, une nouvelle situation dont l'école se serait certainement bien passée et qui n'a pas manqué d'interpeller Olivier Vanham, notre conseiller provincial Engagé en séance du Conseil provincial du jeudi 31 mars 2022.

 

Monsieur le Président,

Monsieur le Gouverneur,

Mesdames et Messieurs les Députés provinciaux,

Chers Collègues.


J’aimerais aborder avec vous un fait d’actualité concernant la Haute école Lucia De Brouckère. J’ai en effet pu apprendre au détour d’un article paru dans le Vif du 24 février dernier que cet établissement scolaire verra ses subsides rabotés d’un montant de 63.381 euros en 2022[1]. En cause, l’école n’a pas eu l’usage de ce montant et, dès lors que les réserves du Conseil social excèdent deux fois le montant des subsides alloués pour ce poste lors de l’année budgétaire précédente, la somme excédentaire doit être déduite des subsides suivants (soit, ici, ceux de 2022)[2].


Ce mécanisme, apparemment plutôt rare dans son utilisation, est bien sûr tout à fait légal mais ne tient pas compte du contexte dans lequel était plongé la HELDB : en pleine crise Covid, les voyages scolaires (budgétés) ont bien sûr été annulés. De même, les aides individuelles accordées aux enseignants (notamment pour l’achat de matériel) s’est limitée à ceux qui en faisait la demande sur le campus, limitant ainsi l’accès à ces subsides.


Face à cette situation, je m’interroge : l’attention du Collège provincial, qui est membre du Pourvoir organisateur de la HELDB, a-t-elle été attirée par la direction de la HELDB sur ce point lorsque la question de la distribution de ces subsides s’est posée en 2021 ? La Haute école peut-elle s’attendre à un coup de pouce provincial si d’aventure sa subvention 2022, amputée de 63.381 euros, ne devait pas lui permettre d’assurer toutes ses activités ni tous ses investissements pour l’année à venir ?


Je vous remercie.

[1] Laurence van Ruymbeke, « Subsides rabotés pour la HELDB », Bruxelles : Le Vif, 24-02-2022, https://www.levif.be/actualite/magazine/subsides-rabotes-pour-la-heldb/article-normal-1528835.html, 17-03-2022, 17-03-2022. [2] Idem.


 

Madame Isabelle Evrard : (PS)


Bonjour à toutes et à tous, Monsieur le Président, Monsieur le Gouverneur, Monsieur le Conseiller, Chers Collègues. Je vous remercie pour votre question et, comme vous l’avez dit, la réduction de la subvention de la Haute Ecole Lucia De Brouckère répond à un mécanisme administratif complexe de la Fédération Wallonie-Bruxelles et, qui plus est, n’est effectivement pas du tout du ressort de la Province, comme vous l’avez très bien décrit dans votre question. Je ne commenterai donc pas davantage. J’entends bien que votre interrogation porte surtout sur les causes et les conséquences de cette réduction. Il nous faut rappeler que, durant la pandémie, les conseils sociaux des hautes écoles ont obtenu des subsides complémentaires qui ont permis, entre autres, l’achat de matériel informatique pour les étudiants mais également l’achat de fournitures utiles à leur protection face à la pandémie. Les pouvoirs organisateurs que sont la COCOF et le Brabant wallon ont assuré également des aides directes et indirectes au bénéfice des étudiants, tels que le renforcement du personnel de première ligne ou encore la prise en charge de frais généraux liés à la crise sanitaire. Ces éléments tendent à nous prouver que tant le conseil social que le pouvoir organisateur avaient mesuré l’enjeu de la pandémie et ses conséquences sur les étudiants et professeurs. Alors, pour répondre plus concrètement à votre question et, notamment, celle qui est de savoir si la direction de Heldb a attiré l’attention du Collège provincial sur cette situation, je vous répondrai que la direction de la Heldb a surtout soutenu le conseil social pour l’élaboration d’un budget ambitieux lui permettant de ne plus être sanctionnée à l’avenir d’une diminution de subsides. Enfin, et cela répondra également à votre seconde question, votre question me permet de rappeler que la Province du Brabant wallon consacre annuellement un montant de 74.400 € à titre de dotation à la Haute Ecole, auxquels vient s’ajouter d’importants subsides en nature, par exemple la mise à disposition de locaux. Je vous remercie pour votre question et pour votre attention.

9 vues0 commentaire