• jgtylleman

La situation des distributeurs automatiques de billets dans le Brabant wallon.


Le 23 novembre 2022, notre groupe politique à la Province du Brabant wallon a adressé la question écrite suivante au Collège provincial.


 

Madame la Directrice générale,


Faisant application de l’article 36 du Règlement d’ordre intérieur du Conseil provincial, j’ai l’honneur de vous adresser la question écrite suivante, pour laquelle je souhaiterais une réponse orale.


Avec le boom du paiement électronique, de l’achat en ligne sans contact et de l’avènement des codes QR, la question de l’avenir du cash et, de manière plus concrète, des distributeurs automatiques de billets de banque se pose de plus en plus dans notre pays (d’encore 6000 machines en 2021, nous pourrions passer à 3500 selon certaines projections en 2024) !


Le Brabant wallon n’échappe malheureusement pas à cette règle, et fait même face à un défi encore plus grand dans la mesure où nous sommes à la fois confrontés à une telle réduction et, dans le même temps, à une forte évolution de sa population. Une telle équation n’augure rien d’autre que la multiplication de « déserts bancaires » auxquels seront confrontés de plus en plus de brabançon.ne.s wallonn.e.s. Nous nous en étions d’ailleurs inquiété dans une précédente question écrite, dans laquelle nous soulevions (déjà) les risques liés au projet Batopin, notamment en terme de fracture numérique.


En tant que pouvoir public, la Province du Brabant wallon dispose de moyens pour faire entendre sa voix et tenter de peser dans les décisions prises au bénéfice de sa population. C’est pourquoi je souhaiterais savoir si le Collège envisage d’agir en ce sens, notamment en convoquant une réunion des 27+1 ? La Province pourrait encourager la rédaction d’un courrier des collèges communaux et provincial adressé au fédéral, pour exiger une législation qui imposerait un service bancaire minimum dans un rayon de s’approchant au plus d’une distance de 3 km (et non 5) par voie viaire de chaque habitant de notre Province ? Cette réglementation devrait prévoir une interdiction de supprimer un distributeur si ce n’est prévu dans un plan global sur lequel les communes auraient également marqué leur accord.


Je vous remercie.

4 vues0 commentaire